rencontre femme doubs Le prix du fameux « jambon-beurre », et le traitement médiatique qui est réservé à sa mise en concurrence par le « burger », en font un révélateur des fractures françaises. 


rencontres de chimie organique 2012 « C’est un comble, que dis-je, une hérésie au pays de la baguette ! », lance la journaliste de BFM TV en ouverture de son journal de 7h30 hier matin, sur-jouant son agacement. Le pays de la baguette ? Mais c’est chez nous ça ! Que se passe-t-il donc de si grave dans notre bon vieux pays ? Son collègue masculin précise : « Mais exactement, ça faisait un moment que cela poussait, et le burger est bel et bien en train de détrôner le jambon-beurre. Cette fois-ci, c’est fait ». S’en suit un reportage.

rencontre johanna et xavier 4€ à Paris, 2,48€ à Tulle

rencontre macho avis « C’est une petite révolution », prévient la voix off, avant que les chiffres effrayants du dépassement de notre jambon-beurre tricolore par cet envahissant burger ne viennent s’afficher à l’écran. Avec 9% de croissance et 1,4 milliard d’unités écoulées en 2017, une étude annuelle, révélée par Le Parisien, confirme le terrible constat.

prostituée de luxe paris Pas forcément américain, il peut toutefois être français, et très artisanal. Voilà comment BFM TV tentera de nous rassurer face à cette invasion. De plus, le jambon-beurre, il lui reste de « bons jours devant lui ». Ses atouts ? Pour ce boulanger interrogé par notre chaine d’info préférée, il garde un « côté rassurant » pour le consommateur qui n’aurait « pas envie de s’aventurer vers les nouvelles tendances ».

rencontres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal 2013 Le prix moyen du jambon-beurre s’établit, toujours selon la même étude, à 2,94€. Toutefois, de fortes disparités régionales sont constatées. Paris a la palme du jambon-beurre le plus onéreux, il y atteint un prix moyen de 4€, quand François Hollande et Julie Gayet peuvent, eux, se régaler pour la modique somme de 2,48€ dans « leur » bonne ville de Tulle.

rencontres pontcharra

forum rencontre corse Pernaut résiste à l’invasion

quand harry rencontre sally acteur Moins polémique, mais tout aussi complet, Jean-Pierre Pernaut, dans son édition de 13h sur TF1, a voulu en avoir le cœur net : « Est-ce que les Français sont toujours aussi attachés à leur traditionnel jambon beurre ? » Il a pris la décision d’envoyer une équipe enquêter à Lille. « C’est la base, c’est gourmand. Pas besoin de beaucoup d’artifices pour avoir de bonnes choses », témoigne pleine de bon sens la première consommatrice rencontrée.

site de rencontre olympe « Les ventes de jambon-beurre baissent pourtant », nous confirme TF1. Une sympathique boulangère lilloise nous rassure : « Cela reste l’indémodable, et LE sandwich bien français ». Ouf, à Lille ils ne sont pas tous passés au hamburger yankee.

rencontre belle femme de russie Passés dans l’arrière-boutique pour rencontrer le boulanger, les journalistes de TF1 ont découvert ce qui fait le secret d’un « bon » jambon-beurre. « Du bon jambon à l’os, du beurre fermier, une bonne baguette, et le tour est joué », s’enflamme l’artisan. La recette du jambon-beurre semble en effet relativement simple ! « Un produit 100% Français, 100% terroir », confirme notre boulanger. « Un sandwich qui murmure à nos mémoires », conclue TF1. Ainsi, le sandwich reste LE compagnon de nos pauses déjeuners. Mais indétrônable ou pas ? A l’inverse de BFM TV, TF1 fait de la résistance : « Irremplaçable, bon et pas cher », commente Jean-Pierre Pernaut qui ne compte pas se laisser envahir de sitôt.

cook dating rencontre Le jambon-beurre, pas le sandwich de la France d’en-haut ?

generic host process for win32 services a rencontre un probleme La différence de traitement entre les deux antennes, même sur ce sujet si anecdotique, est intéressante. Dans « la première édition » de BFM TV, plutôt regardée par un public urbain avant de partir au bureau, l’info a été présentée en ouverture en forme de clin d’œil, et avec quelque dérision. Sur TF1 à 13h, le sujet a été inséré au milieu du JT, et était nettement plus premier degré. Le public monstre de TF1 à midi, bien plus péri-urbain (si ce n’est rural ou « France périphérique » au sens du géographe rencontres amicales ile de la reunion), ne trouve peut-être pas aussi cocasse la compétition que se livrent burgers et sandwichs bon marché au jambon. Si le cadre, dit « dynamique », qui a regardé BFM TV s’en va claquer 15 € à midi pour déjeuner un bon burger en terrasse, la France de Pernaut est en partie inquiète de voir la mondialisation bouleverser ses habitudes, jusque dans l’alimentation. Cette France, qui ne peut parfois pas mettre tellement plus de 4 ou 5 € pour un sandwich avec boisson à midi, n’est peut-être pas la France qui va se ruer sur les urnes pour revoter Macron dans 5 ans, sauf résultats économiques époustouflants.

concours rencontre star 2009 Lire la suite