rencontre el ousra Complotisme, sensationnalisme, amalgames douteux, musiques inquiétantes et plans de coupe suggestifs. Un régal. Avec, chose rare, un soupçon bien involontaire de propagande pro-life ! Mais si, je vous assure !mdr bon rencontre

classement des meilleurs site de rencontres C’était l’autre jour la journée de la femme, mais nous avons plutôt l’impression d’avoir vécu une semaine de la femme tant le matraquage a été intense. De fait, deux jours avant ladite journée de la femme, le 6 mars, Arte proposait une soirée spéciale en trois temps. Pour celles et ceux (je m’essaie à l’écriture inclusive) qui se couchent tard, le programme était prometteur puisque la deuxième partie présentait un entretien croisé entre deux intellectuelles, l’une allemande, l’autre iranienne, qui interrogeaient les notions de féminisme, de libéralisme, de conservatisme et mettaient en perspective les grands débats actuels sur la condition des femmes, d’après leurs expériences personnelles, adossées à deux arrière-plans culturels très différents. Suivait, en troisième partie, un reportage sur les « femmes leaders », un sujet qui comportait sans doute des portraits et des parcours de vie fort intéressants. Je ne sais pas, puisque je n’ai pu le voir. En effet, les gens qui se couchent tôt devaient se contenter du documentaire diffusé en première partie de soirée, que voici :

rencontre femme de annaba

rencontres femmes pour mariage On y apprend que les chrétiens sont contre l’avortement.

rencontre entre musulman Si.

toutes ces rencontres chatirichvili Ah, vous le saviez déjà ?

rencontres amoureuses issy les moulineaux Eh bien, vous pouviez vous coucher encore plus tôt.

chat sexe pierrefitte sur seine Moi, je ne m’en serais privée pour rien au monde : les reportages de ce genre sont mon péché mignon, des petites gourmandises tout à fait délicieuses. Pendant que tout le monde regardait PSG-Real, je m’offrais donc ce petit plaisir : un reportage sur l’IVG. Je me dis qu’il faut en profiter parce qu’il paraît impossible que l’on continue encore longtemps à faire du journalisme comme cela. On a tout : les musiques de conditionnement émotionnel (selon les moments : fond sonore inquiétant, musique du méchant, mélodie à forte charge pathétique, etc.), les plans de coupe montrant des statues d’anges ou de saints et suggérant une omniprésence écrasante du religieux… et la manipulation.

rencontre obama poutine Le poids des mots sans le choc des photos

rencontre hotesse air france La séquence introductive est faite pour choquer et désactiver la capacité de réflexion du téléspectateur (au lieu de poser les problèmes de manière à susciter chez lui des questionnements pour le mettre en état d’utiliser son intelligence et son esprit critique). Valentina est morte parce que le médecin qui l’a prise en charge lors d’une complication survenue au cours de sa grossesse a refusé de procéder à l’avortement de ses jumeaux. Idée des deux journalistes : les objecteurs de conscience refusant l’IVG au nom de leurs principes chrétiens sont des meurtriers. Seulement, le médecin responsable de la mort de Valentina, contrairement à ce que croient les deux journalistes et contrairement à ce qu’il croit sans doute lui-même, n’est pas un objecteur de conscience agissant en chrétien : c’est juste un gros con. En effet, il pense exactement de la même manière que les féministes. Mais dans l’autre sens. Elles considèrent que la vie de la mère vaut plus que celle de l’enfant. Lui considère que celle de l’enfant vaut plus que celle de la mère. S’il était chrétien, il considèrerait seulement que la vie de la mère et celle de l’enfant ont la même valeur : sa priorité devrait être, dès lors, de sauver celle qui peut l’être. Il aurait pu sauver une vie sur trois, il a préféré perdre les trois. Je vois mal ce qu’il y a de chrétien là-dedans mais l’ensemble du reportage va s’appuyer sur l’effet saisissant de cet épisode initial pour mettre en cause le christianisme et lui seul.

meilleur site de rencontre serieux 2012 Des opposants à l’IVG non chrétiens et non croyants, il ne sera pas question une seule seconde.

nadia site rencontre De même, on ne verra pas d’IVG. Mais ça, c’est un classique de ces reportages puisqu’il est entendu que si on montre une IVG, on risque de dissuader les femmes d’avorter. Tout comme filmer le gavage des oies est mauvais pour la vente de foie gras.

cyril site de rencontre Du journalisme au complotisme

site de rencontre de nouvelle personne Une longue séquence est consacrée à l’activisme des pro-life au sein du Parlement Européen. Un document présenté comme confidentiel et intitulé « Agenda Europe » révèle même que ces lobbyistes sont aussi contre le divorce, la contraception, l’homosexualité et l’utilisation des mères porteuses. Bref, les lobbyistes chrétiens sont chrétiens. The scoop. Voyez à partir de 20’56 » dans la vidéo et notez l’éclairage du document qui donne l’impression qu’on est en train de lire à la lampe de poche un papier secret, ainsi que le fond sonore absolument génial :

femme castres agenda europe

gaaf rencontre En réalité, ce document n’est pas confidentiel du tout. Il est même disponible en ligne. En recopiant l’une des phrases dans la barre de google, rencontres mirecourt :

rencontre hitler agenda europe2

rencontre thomas nabilla Est-ce du bon journalisme que de donner dans le complotisme le plus ridicule en faisant passer pour ultra-secrets des documents accessibles à tout le monde en un seul clic ?

ala rencontre des vin

festival rencontres brel 2011 Un reportage qui échappe (quand même) à la caricature habituelle du discours médiatique

rencontre celibataire guyane Alors que Guillaume Meurice, dans une chronique radiodiffusée que je mentionnais rencontre gratuite en suede, appuyait son attaque sur le postulat que la lutte contre l’IVG est un combat d’arrière-garde mené par des vieux qui ont déjà un pied dans la tombe, les deux journalistes d’Arte prennent justement pour leitmotiv de leur enquête le fait que ce combat change de formes parce qu’il est désormais mené par les jeunes générations (elles parlent de « jeune garde réactionnaire »).

jeux de rencontre amoureuse pour ado De plus, à aucun moment elles ne prétendent que l’embryon humain n’est pas un être humain (ce qui est pourtant une rengaine médiatique). Si les droits humains ne lui sont pas applicables, c’est parce qu’il n’est pas « sujet de droits », expliquent-elles (ce qui rejoint enquête exclusive - sdf prostituées et belles villas sur le fait que le débat porte sur son statut juridique, qui est contingent et modifiable, et non sur son statut biologique, sans quoi le droit à l’IVG serait un impensable absolu). Cela dit, je trouve toujours que quand les cathos jouent les droits-de l’hommistes, cela sonne faux (ce n’est d’ailleurs souvent qu’une stratégie rhétorique). D’où l’intérêt qu’il y aurait, je le redis, à faire un reportage sur les anti-IVG non-cathos, qui se réfèrent en toute sincérité aux droits de l’homme puisqu’ils ne croient pas en Dieu.

rencontres dublin Un reportage (involontairement) pro-life ?

rencontre femme philippeville Le passage sur les enterrements de fœtus en Italie paraît conçu, a priori, pour nous faire découvrir une aberration mais le commentaire de la journaliste provoque un malaise qu’elle n’avait peut-être pas anticipé : « les parents sont-ils au courant ? » s’interroge-t-elle (voir à 54’50 »).

rencontres de la performance énergétique

rencontre louis et eleanor Les parents ? Ce mode de désignation appliqué aux…

bars rencontre bordeaux >>> la rencontre amoureuse dans les romans <<<

kamel le magicien rencontre paul

prostituee ballainvilliers [/asa]2843378265[/asa]

rencontre web net effacer site de rencontre femme russe france Lire la suite