rencontre logistique bretagne Un été marqué pour moi, entre Côte d’Azur et Jura, par le cinéma nonsensique. Eh ben, y a pas à dire : une heure treize au poste avec Dupieux, c’est quand même moins long qu’une heure trente-neuf à la club de rencontres carcassonne Party de Blake Edwards – mais plus que les cinquante-cinq minutes consacrées par Arte à Ephraïm Kishon. Rien à voir ? C’est bien ce que je dis.


rencontre les joueurs du psg Party fine chez Télérama

rencontre femme du maghreb Reprise de La Party (1968). Par quelle magie ce redoutable nanar continue-t-il de faire l’unanimité auprès des cinéphiles cinquante ans après ? Mystère et boule puante.

rencontrer conjugaison anglais Le pauvre Peter Sellers, passé au cirage, surjoue ici un Gaston Lagaffe indien qui déclenche des catastrophes en chaîne dans un cocktail mondain. Du jamais-vu (… depuis les Trois Stooges), et en même temps tellement sixties !

rencontres ivry sur seine « Un chef-d’œuvre cultissime », se pâment Les Inrocks. « Absurde, géométrique, implacable comme la fatalité en marche… », décrypte dans Télérama un Pierre Murat extatique – qu’on a connu plus sévère avec les pignolades.

la rencontre gustave courbet wikipedia Mais ici rien à voir, nous fait-il savoir : c’est un film engagé ! Au-delà des bonnes blagues, il dénonce « le vide existenti

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article photo notre rencontre avec natasha st pier Abonnez-vous dès maintenant.

trombi rencontres ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
rencontres amoureuses black 3 rencontre lesneven badoo €80rencontre femme chalons en champagne par mois
Septembre 2018 - Causeur #60

Article extrait du Magazine Causeur

rencontre entre cortes et moctezuma Lire la suite